Follow by Email

lundi 5 octobre 2015

La Mante religieuse (Mantis religiosa), Ameles sp., Empusa pennata

Une véritable star, indémodable, photogénique au possible et scandaleuse à la fois !
Très discrète à ses premiers stades, c'est à la fin de l'été, lorsque la belle devient adulte, dotée d'ailes résillées et ayant atteint sa taille définitive, avantageuse, qu'elle s'affiche, moulée d'une feinte innocence, dans les quartiers chauds des broussailles ensoleillées.
Tout est dans la ligne et les volumes, la couleur importe peu, allant du vert vif au brun en passant par le jaune, la Mante joue l'élégance en toute circonstance, appuyant de son regard chacune de ses pauses ...
Voilà pour l'anthropomorphisme habituel, con-con, mais tentant.
Voyons donc de près cette créature de l'ordre des Dictyoptères.

Mantis religiosa femelle (43-77 mm)

La même.

Profil ravissant et pattes ravisseuses.
Une excellente vue et une tête mobile détectent les plus petits mouvements. Là, ça vient de bouger.

Oh, la jolie sauterelle (Phanoptera sp, 15-18 mm) que voilà !

Dans dix minutes, il n'en restera que les ailes et les pattes, tombées au sol.
Une petite toilette en restant aux aguets.
Un mâle, plus petit (41-63 mm), fluet, et ses très longues antennes.
Avant de mourir, la femelle pond ses œufs dans un lieu bien exposé, à l'abri d'une sorte de "coque" isolante, l'oothèque, d'où émergeront les larves au printemps suivant.

Oothèque de Mantis religiosa on ne peut mieux exposée.
Larve fraîchement éclose de quelques millimètres.
Il va de soi que les traitements phytosanitaires et les gyrobroyages nuisent gravement au maintien de cette espèce spectaculaire et largement répandue.

Impressionnante mais évidemment sans danger, en voilà au moins un de convaincu !

D'autres espèces de mantidés sont présentes en zone méditerranéenne, comme cet Ameles, photographié dans le massif des Maures, dans le Var.

Ameles sp., une espèce de plus petite taille (environ 30 mm)
Très proche des mantes "vraies", l'Empuse (Empusa pennata) est également une espèce méridionale, à l'allure très particulière.

Empusa pennata femelle (jusqu'à 68 mm)
Portrait de la même, le mâle ayant des antennes "plumeuses"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire